Carnet

Christian Chochon
Vue 2303 fois
06 décembre 2020
Christian CHOCHON (Audit, 1973)

Décès - Disparition de Christian CHOCHON : de nombreux hommages de la communauté Arthur


C'est avec tristesse et une profonde émotion que nous avons appris la disparition de Christian Chochon dans la nuit du 4 décembre des suites d'un cancer fulgurant. 

Nombreux sont les Arthuriens qui ont souhaité lui rendre hommage, preuve qu'il était plus qu'un monument d'Arthur Andersen, mais bien un ami pour beaucoup d'entre nous. 

Plusieurs initiatives seront prises dans les prochaines semaines pour honorer sa mémoire et l'engagement qui a été le sien pour Arthur Andersen et la famille des Arthuriens.

Le club Golf souhaite notamment rebaptiser le Challenge de Golf : "Challenge de Golf Arthur Andersen - Grand Prix Christian Chochon".

 

Nous publions ci-dessous quelques-uns de ces témoignages de ce qu'a représenté Christian pour des générations d'Arthuriens, précédés de celui de sa famille.

  • "Nous avons appris hier la disparition de Christian Chochon. Christian restera pour nous éternellement associé à l’histoire d’Arthur Andersen. Il a rejoint en 1973 ce qui à l’époque n’était qu’une petite équipe un peu potache. Il restera ce camarade dynamique, à l’humour décapant, d’une intelligence vive et toujours en éveil. Son amitié fidèle et exigeante le rend irremplaçable." - René Proglio, Président de l'association des Anciens d'Arthur

  • "Christian le pudique nous a quitté après un dernier combat qu’il a mené avec force comme à son habitude. Nous gardons de lui l’image d’un grand Arthurien qui a su faire face quand les temps sont devenus difficiles pour notre maison et qui nous a tous aidé à rebondir sans oublier d’où nous venions et qui nous étions. C’est un homme entier, fidèle en amitié, exigeant pour lui et pour les autres, à l’humour ravageur bref  un ami et un homme d’exception qui reste dans nos cœurs. Une pensée émue pour sa famille qui était sa raison de vivre." - Pascal Macioce

  • "Christian est parti discrètement comme à son habitude. Beaucoup le trouvaient bourru et caustique, mais derrière son halo de fumée, il était très humain, sensible et humble. Il aimait les bons mots et les joutes intellectuelles, et nul doute qu'il continuera à argumenter avec les anges. Doté d'un grand sens politique et courageux, il a pris la barre du bateau Andersen France avec devoir et abnégation. Il aimait Andersen mais, au-delà, il avait une haute idée de la Partnership française qui lui doit beaucoup et dont il était l'un des derniers dinosaures. J'ai eu la chance d’être d'abord son voisin, puis son acolyte et son complice, mais surtout son ami. Nos conversations me manqueront..." - Michel Gauthier

  • "Christian est parti dans la nuit de vendredi à samedi…. Tant de souvenirs me reviennent à présent, épisodes de bonheur professionnel mais également construction d’une longue amitié commencée par un respect professionnel suivi d’une confiance et d’une fidélité à toute épreuve, pour se réaliser dans l’amitié des anciens jamais démentie. Christian a été une énigme pour certains, un ennemi commun pour les « cons » qu’il chassait dans les couloirs (rendons à César…cette expression tellement vraie est de Radwan Hoteit), ce qui nous faisait sourire et rire. Surtout, pour tous ceux qui ont su décrypter l’homme de culture et de valeurs, il a été un soutien indéfectible qui a toujours su tenir ses promesses. Christian, c’était aussi une joie de vivre, des passions comme le golf et bien sûr Arthur Andersen, mais aussi cette dimension humaine qui le faisait s’inquiéter pour ses enfants et les soutenir en toute circonstance. Christian, comme certains d’entre nous, je lui dois énormément sur le plan professionnel, mais aussi dans la construction personnelle…. J’avais plaisir à le revoir régulièrement depuis son départ de la scène professionnelle, il me faisait l’honneur chaque année de venir égayer ma soirée annuelle par ses histoires et ses commentaires sur ses contemporains dignes d’un Daumier littéraire, toujours à l’aise auprès des anciens d’Arthur venus annexer une de mes pièces pour se souvenir de nos hauts faits…et en rire ! Je perds un associé qui m’a indéfectiblement soutenu, m’a encouragé et m’a accordé son amitié, je perds un ami dont je garderai à jamais ce souvenir estival d’un homme en pleine forme, joyeux et bienveillant pour notre génération de successeurs… Il n’est rien de dire que tu vas me manquer Cher Christian. Bon voyage Christian, tu vas pouvoir partager un Perrier et un whisky avec Richard (Olivier)….." - Pierre Jouanne
     
  • "Le départ de Christian est une bien triste nouvelle qui nous rappelle encore une fois la fragilité de la vie. Sa personnalité et son leadership ont été inspirants pour beaucoup. Nos pensées tristes s'accompagnent de souvenirs joyeux et de gratitude pour ce qu'il a fait pour notre belle maison." - Alain Perroux

  • "Christian nous a quittés. Il avait confié au début de l'automne, à quelques-uns d'entre nous, être en train de lutter contre une maladie sournoise qu'il entendait bien surmonter. Avec la pudeur que nous lui connaissons, il ne voulait pas de visite et nous avait donné rendez-vous une fois qu'il se serait rétabli. La maladie a été la plus forte. Christian était un véritable Arthurien et fier de l'être en toutes circonstances. Il était franc, direct -parfois trop aux yeux de certains- , très fidèle en amitié et courageux. Esprit brillant, très cultivé, plein d'humour, aimant la vie, il ne s'embarrassait pas de protocole, il osait tout simplement. Il faisait partie de ces trop rares personnes avec lesquelles on n'hésite pas à partir au combat.
    Les associés et, au-delà, l'ensemble des Arthuriens lui doivent énormément car il n'a eu de cesse de défendre nos intérêts et nos valeurs quand nous avons rejoint EY à la suite de la chute d'Arthur. J'aimais partager un déjeuner avec lui à chaque fois que cela était possible, j'aimais discuter avec lui des sujets les plus variés, j'aimais partager ses analyses parfois caustiques mais toujours pleines de profondeur et de bon sens. Aujourd'hui je suis très triste car j'ai perdu beaucoup plus qu'un associé, j'ai perdu un ami. Le confinement ajoute à la tristesse en nous empêchant de nous réunir pour lui rendre un dernier hommage.
    Je pense très fort à lui, à ses enfants et à toute sa famille." - Gilles Puissochet

  • "J’ai appris cette très triste nouvelle hier en fin de matinée. Je partageais avec Christian cette passion pour Hossegor où il aimait tant recevoir sa famille et ses amis dans sa maison d’où il pouvait suivre les départs du trou n° 1. Combien de fois, me suis-je crispé sur mon grip craignant que le grand golfeur qu’il était ne repère l’éternel débutant que je suis. Je gardais le stress du jeune auditeur face au partner qui démarrait la « revue de papiers ». - Bruno Bousquié

  • "Le décès de Christian me ramène 33 ans en arrière, alors que jeune stagiaire chez Arthur, il a été des associés qui font que j'ai rejoint cette grande famille. Il restera à mes yeux un personnage attachant à l'intelligence vive et au caractère entier. Nous avons perdu un pilier d'Arthur et un camarade d'exception." - Gilles Pedini

  • "Quel moment douloureux après 44 ans d'amitié. De ce parcours, je retiendrai le début et sa volonté de former et de de partager. Pendant 6 ans, j'ai pu apprécier sa capacité à expliquer et son talent pour décoder la maison Arthur. Plus tard,son engagement dans le club des Anciens témoignait de l'attention qu'il portait aux personnes et aux Arthuriens en particulier"- Michel Devos

  • 'Nous sommes tous terriblement tristes. Tant de bons moments et de souvenirs heureux (y compris le travail nocturne, entre deux mémos, sur les équipes de notre Challenge de Golf). Il restera toujours dans nos esprits." - Pierre-Alexandre Bapst

  • "Une amitié de 45 ans qui s'éteint beaucoup trop tôt. Que de formidables souvenirs de golf avec la création despro-am Arthur Andersen au début des années 90, la création du Challenge des anciens, des virées Golf en Ecosse, en Irlande et au Maroc." - Charles-Henri de Beauvoir

  • "Christian était un homme extrêmement iconoclaste et attachant. Malgré ses airs parfois un peu bourrus (ne disait-on pas qu'il avait un caractère de Chochon ?), c'était un vrai affectif, très fidèle en amitié et viscéralement attaché à Arthur Andersen et la famille des Arthuriens. Il était d'ailleurs un membre assidu du conseil d'administration de l'association des Anciens. C'est un monument d'Arthur Andersen qui s'en est allé." - Vincent Talvas

  • "La disparition de Christian et bien triste. Je me souviendrai toujours de notre voyage au Japon en 1986 et d’un diner ou nous avons englouti une pyramide de langues de mouton démontrant l’esprit iconoclaste et curieux de Christian. Nous avons alterné temples Shinto et force sakés et sushis entre deux rendez-vous client. Pour moi le Japon est indissociable de Christian, de sa bonne humeur, de son humour caustique et de son amitié. Nous te regretterons Christian." - Tarek Hosni

  • "Il y a 45 ans, c’est lui et René qui m’ont recruté chez Arthur, Christian m’expliquant, lors de ces fameux entretiens d’embauche, avec un sourire narquois, que pour certains un comptable était « un con derrière une table »….Inoubliable. RIP cher Christian." - Jacques Hérail

  • "C’est aussi avec beaucoup de tristesse que j’ai appris cette nouvelle. Etant entré chez Arthur en 1982, j’ai eu l’occasion de travailler avec Christian sur différents dossiers, dont un, en particulier, lorsque j’étais S3, directement sous sa responsabilité, pour lequel j’ai beaucoup apprécié sa collaboration et ses qualités humaines. J’ai aussi le souvenir de déjeuners ensemble, toujours l’occasion de grandes discussions…. Son souvenir restera gravé en ma mémoire et j’adresse à toute sa famille mes sincères condoléances !" - Christophe Gouthière

  • "C'est avec une immense tristesse que j'apprends ce matin la disparition de Christian. Je l'ai rencontré il y a 36 ans lorsqu'il animait ma crash-training de stagiaire avec René dans une salle du 38ème. Christian fait partie des Arthuriens qui m'ont tranmis les valeurs d'Arthur et m'ont donné l'envie de rester avec "la bande de potaches" pour toujours. Je garderai avec moi pleins de souvenirs de son leadership et de son courage en toute circonstances, notamment lorsqu'on nous a volé notre firme, de sa bienveillance pour faire grandir les jeunes vers la partnership, et de légendaires engueulades et rigolades comme dans toutes les familles qui s'aiment. J'ai été extrêment fier d'être l'associé de Christian.  Je serai le 12 à 10:30 avec une bougie et un verre de Côte Rotie, qui égayait nos déjeuners à la Fédération Française de Golf. J'espère que nous pourrons nous réunir bientôt pour lui rendre hommage ensembles." - Pierre Bidart

  • "Bien triste nouvelle d’autant plus qu’elle est brutale. De la même génération que Christian j’ai eu la chance de partager avec lui la fantastique épopée d’Arthur Andersen dans les années 1970. Bien qu’ayant quitter Arthur en 1980, j’ai eu l’occasion de revoir avec plaisir Christian à plusieurs reprises et j’ai été admiratif de son engagement pour la firme et l’association des anciens. J’adresse tous mes vœux à sa famille." - Hervé Lenoir
  • "Bien triste d’apprendre cette nouvelle. Je retiendrai de Christian son éternel sourire et une profonde gentillesse. Il a commencé le golf avec des clubs que je lui avait donné... Pensées amicales à sa famille." - Hugues de Quatrebarbes

  • "Celui que nous avions surnommé facilement Choch’ m’a emmené d’un coup passer avec lui le week-end de la Pentecôte 96 à Casa. Résultat, un mois plus tard, nous étions 20 sur place et avons accompagné ensuite Lydec pendant plus de 5 ans… Plus récemment, j’ai eu le plaisir avec l’également regretté Richard (Olivier) de l’attirer à la DNCG pour en faire le magistrat instructeur de nos procédures disciplinaires… Depuis, chez les Présidents de Club de Football, passer chez Choch’ c’est pas changer d’opérateur mobile, c’est plutôt passer à la Question ou chez les Bœufs Carotte (avec une bien plus grande indépendance bien sûr !). Christian, bons matchs du PSG avec Richard ! J’espère que Saint Pierre s’est abonné à TéléFoot/Canal+/BEin Sports..."-  Henri Tcheng

  • "C'est toujours extrêmement triste de voir partir une personnalité que vous avez eu la chance de côtoyer. Je ne peux oublier que Christian m'avait chaleureusement accueilli pour développer l'activité japonaise et qu'il fut toujours efficace et discret pour en favoriser l'épanouissement. Qu'il en soit ici remercié une fois de plus." - 
    Emmanuel Anguis

  • "Christian était de cette race d'hommes - trop rare - qui allient avec justesse les forces contraires et s'appuient sur les antagonismes. Sensibilité et rudesse, subtilité de la pensée et vigueur ou brutalité des propos, sourires et colères, bienveillance face à la tristesse et mépris pour la médiocrité, aspect débonnaire et posture incisive... Avec intelligence, il avait su transformer un don en talent ; sa présence et son discours « marquaient ». Je l'ai toujours perçu obsédé par la rigueur, un sens aigu de l'éthique et la recherche du bien commun. Rien n'effacera jamais ces impressions fortes et attachantes." - Philippe Peuch-Lestrade 

  • "Je lis votre mail et l’annonce du décès de Christian. Je suis sous le choc. J’ai perdu mon père il y a un an jour pour jour. J’ai l’impression d’en perdre un second. C’est en grande partie grâce à eux que je suis ce que je suis aujourd’hui. Christian était un homme intelligent, fort, volontaire. Et terriblement exigeant, ce qui satisfaisait certains et en faisait fuir d'autres. Pour ceux qu'il avait "cooptés", la vie quotidienne était riche, la possibilité d'apprendre et de se développer infinie. Je n'oublierais jamais les fous rires et les coups de gueule qui venaient jalonner nos missions. Il parlait de sa famille avec joie et fierté. J'espère, comme moi, que vous (ses enfants, sa famille) vous consolerez en pensant que vous avez été aimés." - Anne-Sophie Godon-Rensonnet

  • "J'ai mal à mon Arthur" avait dit Christian lorsque nous étions dans la tourmente. Aujourd'hui nous avons mal à notre Christian. Nous lui devons beaucoup, particulièrement la partnership française. Beaucoup de souvenirs professionnels et amicaux, nous ne nous étions jamais complètement perdus de vue pour diverses (très bonnes) raisons. Plus récemment, j'avais ainsi pu voir son petit-fils Arthur en Bretagne, qui avait dû lutter sévèrement à la naissance.  Il est réconfortant de savoir qu'il y a sur terre un petit Arthur Chochon qui ne craint pas le combat.... Et au-delà d'Arthur, toutes mes condoléances et mon affection vont à sa famille et à tous les siens." - Yann de Kergos

  • "C’est avec beaucoup de peine que j’ai appris la disparition de Christian. Comme je regrette d’avoir été absent aux dernières réunions d’anciens. Il est parti beaucoup trop tôt. Il était la mémoire vivante d'Arthur dont il avait partagé avec passion les hauts et les bas. Il a beaucoup fait et compté pour moi chez Arthur puis chez EY. Je ne l’oublierai jamais." - Pierre Jeune

  • "Christian, un Homme que je n'ai jamais oublié...Entré en 1973 , je suis arrivé en 1974 dans la staff room de la rue de Courcelles et j'ai fait sa connaissance. Mes souvenirs sont aussi précis que s'ils étaient survenus hier... Bien triste de te savoir parti, mais le mythe Arthur nous survivra... et nous nous retrouverons un jour... Mes pensées à sa famille." - Patrick Aubart 

 

Karine Chochon, fille de Christian, a tenu à remercier la famille Arthur via son compte LinkedIn:

 

 


Si vous souhaitez nous adresser un message en hommage à Christian, envoyez le nous à l'adresse contact@arthuralumni.fr, nous les publierons sur ce site.



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une annonce