Carnet

Vue 150 fois
17 octobre 2022
Claude CHARRON

Décès - Décès de Claude Charron, un des fondateurs d'Arthur Andersen en France

Claude CHARRON est décédé brutalement le 31 août dernier à l'âge de 85 ans. Il était veuf depuis 2015, et laisse derrière lui 2 enfants et 6 petits enfants.

Claude a grandement oeuvré au développement d'Arthur Andersen en France, qu’il avait intégré dans les années 60 avec une poignée d'hommes, jusqu’à en devenir associé gérant. Il y a fait toute sa carrière.

Il s'est beaucoup impliqué pour la profession, au niveau de la compagnie nationale des commissaires aux comptes et au niveau de l’IASB dont il a été le représentant pour la France.

Il a notamment travaillé aux côtés de Guy Barbier, Claude Ardouin, Gérard Van Kemmel, Yves Gardette, Patrick Malvoisie, André Gourmelen ou encore notre Président René Proglio.

Vous connaissiez Claude et vous souhaitez lui rendre hommage ? Envoyez-nous vos messages, nous les publierons sur le site et dans notre prochaine newsletter.

 

--------

HOMMAGES ET TEMOIGNAGES

 
André Gourmelen : “C’est avec une grande tristesse que j’ai appris le rappel à Dieu de Claude, et que je m’associe à la peine de ses enfants et petits enfants, dont il était si fier, et à qui il va beaucoup manquer. Il a rejoint son épouse, partie trop tôt.
 
je conserverai le souvenir d’un Expert-Comptable souriant, extrêmement compétent et rigoureux, dont les débuts dans la vie professionnelle ont été obérés par une trop longue période (3ans) au service de la France, pendant la guerre, en Algérie. Mais ses talents, sa volonté et sa puissance de travail lui ont permis, malgré tout, d’être promu Partner en charge du département audit d’Arthur Andersen, et de contribuer ainsi, à sa renommée et à sa forte croissance.
 
J’ai eu aussi l’occasion de bénéficier de son expertise de Commissaire aux Comptes lorsque j’étais bâtonnier du barreau des Hauts-de-Seine, et je me souviens, avec émotion, de nos dîners où nous avons appris à mieux nous connaître, où j’ai pu apprécier, pour ma part, son bon sens, la pertinence de ses conseils, mais aussi l’humour qu’il savait dissimuler si subtilement… J’avais aussi le privilège de le tutoyer, et pour ceux qui l’ont bien connu, ils savent  que ce n’est pas rien !…
 
Au revoir là-haut, Claude !"

 

Yves Gardette : "Claude était né pour être l'homme du droit et de la règle. Il s'y illustrât comme tel à merveille en tant que "practice director" pendant de nombreuses années. Des qualités qui ne pouvaient se contester facilement. Il savait dire et soutenir que non, ce que d'autres n'ont su faire, hélas. A cet égard, le décès de Claude laisse rêveur sur le destin des hommes."



Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une annonce