Carnet

Vue 467 fois
31 octobre 2022
Philippe TAUPIN (Audit, 1969)

Décès - Disparition de Philippe Taupin, une figure de la partnership Arthur

Nous avons la tristesse de vous informer du décès de Philippe Taupin, survenu à l'âge de 76 ans des suites d'une longue maladie.

Diplômé de l'ESCP, Philippe débuta sa carrière chez Arthur Andersen en 1969. Expert-comptable et commissaire aux comptes, il est nommé associé en 1979. Il créa en 1995 le département de support aux transactions et aux entreprises en difficulté du cabinet. Il passera ensuite 2 ans chez EY, entre 2002 et 2004, avant de devenir Expert judiciaire comptable et financier indépendant en 2005 puis Senior Advisor chez Eight Advisory en 2012.

Intelligent, vif, brillant, sportif accompli, gagneur, fédérateur, leader, entrepreneur à succès avec une vraie vision des métiers qu’il exerçait, d’une grande fidélité dans ses amitiés et dans ses choix… c’était tout ça Philippe, une personnalité très attachante.

Philippe ne laissait personne indifférent, ses équipes comme ses clients l’appréciaient beaucoup.

Une belle figure de la partnership Arthur disparait avec ses éclats de voix, sa lucidité, son enthousiasme,… un grand Monsieur plein d’intelligence et d’humanité.

Le bureau présente à sa famille et ses amis ses sincères condoléances.

 

La bénédiction aura lieu le lundi 7 novembre 2022 à 10h30

à l’église Saint-François de Sales

17 rue Ampère - 75017 Paris

 

Un don peut être fait à l'issue de la célébration religieuse au profit de l'association à laquelle Philippe était très attaché.

Merci de votre générosité.

FONDATION RECHERCHE ALZHEIMER

Créée en 2004 et reconnue d'utilité publique en 2016, la Fondation
Recherche Alzheimer a pour but d'améliorer le diagnostic de la maladie
d'Alzheimer et d'ouvrir la voie à des traitements efficaces,
en concentrant son action sur la recherche clinique.

Fondation Recherche Alzheimer - Groupe Hospitalier La
Pitié-Salpêtrière-83 boulevard de l'Hôpital-75013 Paris

Vous souhaitez rendre hommage à Philippe ? Envoyez-nous vos messages à contact@arthuralumni.fr, nous les publierons sur le site et dans notre prochaine newsletter.

--------------

René PROGLIO, Président de l'association : " Philippe restera toujours pour moi un le grand frère qui a guidé mes premiers pas et inspiré mes premières années. Son tempérament, son enthousiasme et son grand cœur, sa passion pour le « manuf », ont marqué des générations d’Arthuriens. Son élégance naturelle, son regard malicieux, son sourire et sa mèche en bataille me manquent.
Aujourd’hui, dans la tristesse qui ennuage ce ciel d’automne, je mesure la place qu’il tenait dans la famille. Les souvenirs se bousculent, que seuls les plus anciens pourraient partager. Ceux qui l’ont bien connu comprendront l’émotion qui m’envahit.
Pour nous tous, il reste l’un des grands fondateurs de notre culture commune."

Cédric COLAERT, Eric DEMUYT et PASCAL RAIDRON : "« Parlez-vous les gars » .. « Eh les gars on n’est pas dans le match » … « Faites-vous payer quand vous faites le job, vous êtes dans l’urgence comme des plombiers donc vous revenez avec un chèque quand vous réparez la fuite, pas un mois plus tard » : toutes ces maximes de Philippe nous résonnent encore à l’oreille. Grand entrepreneur et visionnaire, Philippe avait compris qu’il y avait sur le marché du conseil la place pour une offre dédiée à la restructuration et aux transactions, notamment pour les fonds d’investissement. Ses coups de gueule, ses encouragements en faisaient un vrai patron, un meneur d’équipe. Il nous a inculqué sa culture de l’entrepreneuriat, de la rigueur, de l’art d’être à la fois technique et proche humainement des clients, et aussi de « l’extra mile » – du dépassement de soi. Sa disparition nous laisse un grand vide à nous ses enfants professionnels. Au travers de l’aventure d’Eight Advisory c’est son oeuvre que nous poursuivons. Et nous garderons de lui à jamais son sourire plein de charme, ses clins d’œil et sa passion du sport, du PSG et de la vie. Merci à toi Philippe pour tout ce que tu nous as donné."

Jacques HERAIL : "Je partage complétement les mots justes et forts de René. Je n’étais pas un proche de Philippe mais il était pour moi une des figures marquantes du grand « Arthur », presque intimidant pour le jeune assistant que j’étais, une personnalité affirmée et d’une certaine façon un peu décalée dans cet univers parfois austère des cabinets d’audit, fussent-ils Andersen ! Ca faisait du bien !"

Eric LEGENT : "Drôle, espiègle, malicieux, fin, intelligent, discret, généreux… que d’adjectifs pour décrire Philippe. Souvenir par dessus tout d’un séminaire Corporate Finance à Las Vegas en décembre 1996 clôturé par un tour en hélicoptère du Grand Canyon que Philippe nous avait offert. Repose en paix."

Louis HUETZ DE LEMPS : "Philippe fut un leader inspiré, exigeant et chaleureux. Toutes mes condoléances à ses proches"

Jean-René GRITTON : "Très triste nouvelle, il était inspirant et en tout instant optimiste. La peur ne semblait pas faire partie de sa vie, c’est un bel exemple à suivre. Il ressemblait à un héros de bande dessinée et tout comme Sempé, il portait un regard sans agressivité sur les autres. A Dieu Philippe !"

Alexis ROUX DE BEZIEUX : "Philippe est celui qui m’a donné ma chance bien que venant du back office, pour passer en front office. Ce n’était pas gagné tant mon parcours était atypique, mais je peux dire aujourd’hui que c’est grâce à lui que « j’ai appris à compter », sans que je mesure à l’époque combien ceci me serait indispensable dans mon métier actuel d’épicier."

Thierry GORLIN : "Merci pour ce message qui m’attriste énormément. Philippe était un homme remarquable qui ne pouvait pas laisser indifférent. Je ne pourrais pas assister à ses obsèques malheureusement. J’aurai une pensée très sincère pour lui".

Tarek HOSNI : "C’est avec une grande émotion que mon fils Shafik, Partner chez 8 Advisory m’a appris le départ de Philippe. Après m’avoir tout appris du « manuf » à force de « machout » et de « variation des frais indirects dans les encours », il a continué à coacher les jeunes générations avec cette bienveillance et cet humour qui lui appartiennent. Ses rires comme ses colères électrisaient la pièce et faisaient son charme. Philippe, tu nous manques déjà énormément"

Laurent WEILER : "Bonsoir chers arthuriens, Je viens d’apprendre avec tristesse le décès de Philippe Taupin. C’est au printemps 1981 que Philippe m’avais reçu pour un entretien d’embauche. C’est en août 1981, il y a 41 ans, que j’ai fait grâce à Philippe mes débuts chez Arthur. Il restera tout au long de mes 5 années de cabinet, un associé bienveillant à l’écoute de mes doutes et difficultés du fait que je sortais de l’université Panthéon Sorbonne. C’est quelques années après mon départ chez Accor qu’il proposa au cabinet de s’associer avec mon père Jean-Pierre Weiller Conseil, spécialiste des entreprises en difficultés. Cette association perdurant de nombreuses années. Mon père se joint à moi pour dire à Dieu à Philippe".

Patrick MALVOISIN : "Philippe n'était pas uniquement un associé de ma génération, mais il était avant tout mon meilleur ami de jeunesse : Lycée Carnot, Salésienne de Paris, Prépa, ESCP, Témoin de mon mariage, Arthur Andersen, sans oublier le PSG. C'est cette relation presque fraternelle et nos parcours parallèles que je me dois d'évoquer dans la circonstance.
Nous rentrons chez Arthur en 1969, et après notre service militaire, devenons managers en 1974 et partners en 1979. Aîné d'une fratrie de 7 enfants, Philippe a toujours eu le sens des responsabilités et a toujours été très actif et très combatif. Chez Arthur, Philippe a toujours eu la volonté de s'engager et d'entreprendre. En dehors des sentiers battus traditionnels, il a notamment fortement contribué au développement d'une équipe dédiée pour répondre aux besoins des sociétés en difficulté. Comme en sport ou dans ses activités de bénévolat, Philippe avait le sens de l'esprit d'équipe et nombreux sont ceux au sein de ses équipes que son leadership motivait et fidélisait. Il donnait l'exemple car il s'est toujours investi avec générosité dans son métier comme dans sa vie."

Hugues NELLO : "Philippe était le Partner avec lequel j’avais le plus souvent collaboré et celui que j’ai le plus apprécié. J’ai eu la chance de faire partie de ses équipes pour accomplir ce que l’on appelait alors « des missions spéciales » et qui consistaient le plus souvent en des diagnostics de sociétés industrielles en difficulté. Ces missions, initiées à la demande d’organismes gouvernementaux comme le CIRI, s’inscrivaient dans le cadre de grands projets comme « le plan Machines Outils » et nous conduisaient à faire le tour de la filière dans une ambiance « commando » qu’il aimait instaurer. Je me souviens de son sourire malicieux, de sa gentillesse, de ses éclats de rire … ou de colère qui lui avaient fait un jour lancer cette phrase « je ne veux pas aller au CIRI en slip »…..😊 C’est en partie grâce à l’expérience acquise à ses côtés qu’au sortir d’Arthur j’ai pu redresser une société qui sortait d’un dépôt de bilan, avant de reprendre ma propre affaire et d’en lancer une autre. Merci Philippe. Mes sincères condoléances à sa famille et mes amitiés à ceux qui l’ont connu."

Alain GOUVERNEYRE : "Je suis très ému de la disparition de Philippe, un associé exemplaire et intransigeant sur les principes de notre partnership. Étant retenu en province par une obligation familiale, je ne pourrai pas être présent. Merci de transmettre toutes les condoléances à ses proches."

Emmanuel du BOISBAUDRY : "J’ai appris avec une très très grande tristesse la mort de Philippe. Dans ce cadre de “Arthur” tout le monde connaissait ses qualités professionnelles. J’ai eu la chance de partager une de ses autres passions : le football. Il m’avait proposé de jouer dans le club qu’il codirigeait “La Salésienne de Paris”, et je découvrais alors une autre facette de l’homme : un passionné, un homme généreux et ouvert aux autres. Notre équipe était un mix de passionnés de foot et de tous milieux, oú nous partagions la même passion. Lui sans doute plus que d’autres d’ailleurs car il y donnait beaucoup de temps (à commencer par tous ses dimanches), il était le coach - et quel coach -, la gagne, les “éclats de voix” quel que soit l’endroit, même dans les banlieues sensibles oú il fallait parfois le calmer...lui, l’Associé d’Arthur!  Il avait le charme de tout passionné , retrouvant son âme d’enfant sur le terrain et une vraie générosité, imprimant de son humanité ce club à ses valeurs affichées (mixité sociale, solidarité, etc...). Philippe, un passionné, un homme bien!"

Jacques MILLERY : "On regrettera une grande figure du cabinet, le grand seigneur des missions les plus « spéciales » 😉,  à savoir le seul associé capable de vous impliquer pour un déjeuner au Pré Catelan avec un avocat australien improbable pour discuter d’une mission de recherche d’un musée capable d’héberger la collection d’art moderne d’une riche héritière, ou le seul capable de vous envoyer dans le gâtinais en audit d’une miroiterie centenaire en redressement judiciaire où je passerai finalement la moitié du temps à faire le psy du patron dépressif abusé par un DAF malveillant, afin d’éviter qu’il en vienne au suicide…  De quoi forger la jeunesse et laisser de nombreux souvenirs. Je suis sûr que de là-haut il sourit encore en repensant à tout cela."

André GOURMELEN : "Philippe et moi étions de la même promotion , lui en audit et moi en tax. Je me souviendrai, notamment, de nos matchs de football, où il exprimait parfaitement le tempérament très bien décrit plus haut dans sa vie professionnelle, sa fougue et son esprit conquérant et vainqueur ! Tu nous manqueras !
Condoléances à sa famille. À Dieu Philippe !"

Yves LAMBLING : "Je suis entré au cabinet l'année où Philippe est devenu associé. J'ai eu la grande chance de travailler avec lui, notamment lors de missions "machines-outils". Et cette chance s'est prolongée lorsqu'il a accepté de superviser le bureau de Strasbourg que j'étais parti ouvrir en tant que manager. Quel bonheur de travailler avec lui ! Son intelligence pétillait, il était vif, pouvait s'emporter mais revenait vite avec son sourire malicieux pour partir explorer une nouvelle direction à laquelle nous aurions dû penser. Il était direct, "nature", simple, curieux, aimait bien sûr le tennis, le golf et le foot (avec quel bonheur il avait organisé des séminaires à Clairefontaine !) mais aussi les arts et aimait plaisanter. Et j'appréciais aussi beaucoup sa liberté qui lui a pourtant valu quelques coups de gueule. Il a fait partie, avec quelques autres, des grandes figures d'AA qui restent dans ma mémoire. Une nouvelle page se tourne. Carpe diem.
Salut Philippe , merci de tout ce que tu nous as apporté."

Murielle VILLANI : "Philippe Taupin a été pour moi une figure paternelle. Charismatique, parfois iconoclaste, mon premier vrai patron a toujours mis beaucoup de passion et de coeur dans la vie avec ses équipes. Il était capable, de façon déroutante, après un coup de gueule véhément, de venir coller un post-it « Qui aime bien châtie bien » sur un ordinateur. Il laissait à chacun sa chance et savait nous donner des ailes. Ses conseils proférés avec humour et à voix tonitruante me servent très souvent, même dans le quotidien. Ils constituent un héritage précieux. Je m’associe à la peine de ses proches et de tous ceux qui l’ont aimé."

 

 



2 Commentaires

Patrick MALVOISIN
Il y a 27 jours
Philippe n'était pas uniquement un associé de ma génération, mais il était avant tout mon meilleur ami de jeunesse : Lycée Carnot, Salésienne de Paris, Prépa, ESCP, Témoin de mon mariage, Arthur Andersen, sans oublier le PSG.
C'est cette relation presque fraternelle et nos parcours parallèles que je me dois d'évoquer dans la circonstance.
Nous rentrons chez Arthur en 1969, et après notre service militaire, devenons managers en 1974 et partners en 1979.
Aîné d'une fratrie de 7 enfants, Philippe a toujours eu le sens des responsabilités et a toujours été très actif et très combatif.
Chez Arthur, Philippe a toujours eu la volonté de s'engager et d'entreprendre. En dehors des sentiers battus traditionnels, il a notamment fortement contribué au développement d'une équipe dédiée pour répondre aux besoins des sociétés en difficulté.
Comme en sport ou dans ses activités de bénévolat, Philippe avait le sens de l'esprit d'équipe et nombreux sont ceux au sein de ses équipes que son leadership motivait et fidélisait. Il donnait l'exemple car il s'est toujours investi avec générosité dans son métier comme dans sa vie.
Patrick MALVOISIN
André Gourmelen (Avocats, Tax & Legal, 1969)
Il y a 25 jours
Philippe et moi étions de la même promotion , lui en
audit et moi en tax . Je me souviendrai , notamment, de nos matchs de football, où il exprimait parfaitement le tempérament très bien décrit plus haut dans sa vie professionnelle ... , sa fougue et son esprit conquérant et vainqueur !
Tu nous manqueras !
Condoléances à sa famille.
À Dieu Philippe !
André Gourmelen

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.

Proposer une annonce